A chacun son urbanisme du quotidien, pour améliorer un cadre de vie forcément partagé !


Ce mardi matin, au village du Cul de Four, des habitants avec le comité de quartier avaient invité l’urbaniste Myriam Cau.

Accompagné par Madame le Maire des Quartiers Nord, Marie-Odile Rousseau, la directrice Brigitte Wattiez, l’agent cadre de vie Valérie Baranowski et Alexandre Billet, du centre social, la petite troupe s’est fait remarquer.

Il ne faisait pas très chaud et peu de gens étaient dehors.
Pour autant aux fenêtres les coucous et bonjours marquait de l’intérêt à notre passage.
Preuve en est des habitants interpellés à la volé, Cindy, la permanente habitant du comité sur tel ou tel dysfonctionnements.

Mme Baranowski du cadre de vie, va les faire remonter via Vivacité.

A les dysfonctionnements, le groupe en voyait partout, mais Myriam Cau, leur avaient demandé de voir aussi les bons côtés, ce qu’ils trouvent bien dans ce village, pour le valoriser pour soi et aussi vers l’extérieur.

Et tout ceci, lors du débriefing au centre social, fût bien synthétisé par Rima du lycée Emile Zola.
Stagiaire au comité de quartier, elle avait suivi avec professionnalisme les différentes interventions pendant la promenade.

A ce débriefing d’autres habitants nous ont rejoints, beaucoup de choses ont été mises sur la table.
Un compte rendu exhaustif est à l’écriture.

Myriam Cau rappela de où l’on venait, d’un quartier très dense en industrie et en logements de courée. Tout mandat confondu, la municipalité avait travaillé à la résorption de l’habitat insalubre, et aux démolitions des friches abandonnées par l’industrie.

Les habitants ont fait remarqué qu’ils avaient un sentiment désabusé, toutefois ils veulent agir sur
– les dépôts d’ordures, « on ne doit pas faire que du fonctionnement, pour ramasser et sensibiliser, mais investir pour améliorer la collecte et sanctionner les incivilités »
– la sécurité tout particulièrement sur des endroits identifiés de deals, où la police passe, mais n’interpelle pas visiblement, « le carrefour rue de Flandre/rue Voltaire c’est un marché du stupéfiant à ciel ouvert, rien n’est fait ».
– l’emploi, avec le cloisonnement entre les entreprises d’une part et la population de l’autre. « On doit avoir du contact avec l’entreprise, les entrepreneurs et les habitants doivent se côtoyer »
– ….

Les habitants ont apprécié d’être associés à la mise en place du square du renouveau, que les travaux de démolition arrivent à leur fin à l’îlot Rossini , le pôle médical place du progrès, la renaissance de la rue Grétry, …

Les habitants veulent du beau, et participer.
Avec le regard extérieur de Myriam Cau, ils ont réalisé que des petites choses pouvaient aussi être prises en main par eux-mêmes, sans attendre le début du projet d’aménagement.

L’urbanisme peut se vivre au quotidien par l’action de chacun.

Citons trois idées :
– repérer où des arbres peuvent être replantés avec les enfants.
– travailler avec un/une stagiaire en architecture sur les souhaits des habitants pour la place du Progrès.
– aller visiter d’autre endroit sur Lille Métropole pour voir comment se gérer l’enlèvement des déchets.

Cette promenade a été l’occasion pour les participants de découvrir tout le potentiel qu’il avait à apporter à leur village pour eux et pour le regard extérieur.

Roubaix : urbanisme verdoyant à l'Hommelet - parc du nouveau monde

Roubaix : urbanisme verdoyant à l’Hommelet – parc du nouveau monde

Soudain vers 13h00 un ventre se rappela à l’assistance, une horloge qui ne trompe pas. La rencontre se termina, chacun se disant que d’autre moment seront à programmer.

Et le prochain avec Mme Myriam Cau sera certainement au printemps, pour planter un beau pommier ! C’est écrit, ce sera donc fait.

D’ici là nous continuons à faire venir des intervenants extérieurs montrant de l’intérêt pour le village du Cul de Four.

Monsieur Guillaume Delbar souhaite travailler sur la propreté, il sera notre invité sur un diagnostic en marchant.

Nous avons invité sur ce sujet Monsieur Renaud Tardy et Monsieur Henri Gadaut (vice-président LMCU pour la propreté urbaine).

D’autre intervenants sollicités nous ont adressé une marque d’intérêt notamment sur l’économie sociale et solidaire, nous en reparlerons prochainement 😉

Publicités

A propos jeanderoi

Habitant engagé du quartier du Cul de Four et également Maire des #QuartiersNord @Roubaix.
Cet article a été publié dans Cadre de vie, Vie du quartier, Zone de l'Union. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour A chacun son urbanisme du quotidien, pour améliorer un cadre de vie forcément partagé !

  1. Ping : Rencontre avec Franck Demaret directeur général de Kipsta | Le blog du Comité de Quartier du Cul de Four

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s